Capacité de fabrication chez rmmcia

01 Juillet 2019 / Par: rmmcia

Les raccords rmmcia sont fabriqués en laiton, mais on utilise jusqu’à trois types de laiton différent selon le processus de manufacture. La raison pour laquelle on utilise des différent types de laiton selon le raccord qu’on fabrique est très simple, la proportion de leurs composants apportent certains propriétés au laiton qui le font plus optime pour un type de fabrication ou autre. Malgré qu’il y ait peu de différence, parce que les principaux composants du laiton y sont en une proportion de 60% pour le cuivre et 40% pour le zinc, à peu près, il y a dans une moindre mesure des autres métaux et des éléments chimiques comme l’aluminium, le fer ou le nickel.

Les subtiles différences de composition entre les types de laiton leur confère des propriétés sur la matière première qui permet une technique de fabrication ou autre, en tenant au compte la température de fusion et la malléabilité et ductilité, par exemple.

fonte matrice decolletage

De façon générale, les pièces qui ont besoin de plus de liberté de forme ils ne partent pas de barre, mais elles sont fontes et versées dans une moule métallique, à température de fusion. Ce laiton respecte les régulations UNE-EN 1982 CB753S et CB755S et se compose environ par 59% de cuivre et 37 et 39% de zinc respectivement.

Les pièces matrices sont ceux fabriqués en grands lots, et les plus consommés de notre portefeuille produits. Elles sont habituellement les coudes, tés, mamelons… surtout en moyen ou petit format, et leur laiton arrive comme barre, qui est soumise à de la chaleur à basse température (680 - 790ºC) et les pièces se manufacturent par estampage, bien que pour le filetage on applique du décolletage. Le matériel suit la régulation UNE-EN 12165 CW617N, avec un niveau de zinc un peu plus supérieur d’entre ces laitons, du 40%. C’est la méthode de fabrication la plus utilisé chez rmmcia et qui plus de références produit, grâce à des grandes lots productifs, c’est pour cela qu’on y a dédié déjà un chapitre spéciale dans notre blog. CLICK pour le voir

Finalement, on identifie les pièces de décolletage par être normalement cylindriques, car elles proviennent de barre de laiton et parce qu’on fait sa manufacture en tour et par enlèvement de copeaux (par exemple les inserts de raccords pour PER ou multicouche). Il s’agit de décolletage de haute précision, avec grande symétrie de la pièce. Se manufacturent en laiton UNE-EN 12164 CW614N, avec plus de ductilité et plus facile pour travailler à froid. L’enlèvement de copeaux on le fait avec des outils quand la pièce se trouve au tour automatique o semi-automatique. De nos jours, il existe une technique plus avancé, le CNC ou Computer Numeric Control, qui permet la programmation pour qu’un robot travaille avec pratiquement autonomie totale.

Pas toujours on peut identifier à coup d’œil le type de technique utilisé pour la fabrication d’un raccord, et par conséquent connaître le type de laiton qui le compose. Pour savoir avec sécurité le type de laiton et processus de manufacture d’une référence on vous recommande de nous consulter.

Partager: